Le défrichage illégal est la plus grande menace qui pèse sur les forêts du bassin du Congo. L’équivalent d’un terrain de football disparaît toutes les deux secondes dans le monde. Aidez-nous à les protéger !

Le bassin du Congo : un réservoir unique de biodiversité. Les forêts du bassin du Congo constituent la deuxième plus vaste forêt tropicale de la planète après l'Amazonie.  Elle joue également un rôle vital dans le contrôle du changement climatique. En République démocratique du Congo (RDC), la forêt couvre 60% du territoire et stocke plus de 8 pour cent du carbone mondial, ce qui en fait le quatrième plus grand réservoir de carbone forestier du monde. La forêt du bassin du Congo couvre plus de 2 millions de km2. Elle possède une exceptionnelle valeur écologique. 415 espèces de mammifères, 11 000 espèces de plantes, 1 117 d'oiseaux et près de 1 000 de poissons d'eau ont été recensés pour la seule République Démocratique du Congo (RDC). Eléphants de forêt, gorilles, bonobos et okapis sont parmi les espèces les plus emblématiques de cette extraordinaire biodiversité.

Dans ces régions, des cultures entières sont basées sur leur relation avec la forêt. Des dizaines de millions de personnes en dépendent pour leur alimentation, leurs plantes médicinales ou leur approvisionnement en énergie.

Les forêts sont de grands réservoirs à carbone, qui sont essentiels pour lutter contre le changement climatique. Si l'exploitation industrielle continue à s'étendre, la RDC risque de perdre plus de 40 pour cent de ses forêts pour 2050, ce qui va libérer jusqu'à 34,4 milliards de tonnes de C02, soit environ le total des émissions du Royaume-Uni ces six dernières années.

Greenpeace mène une campagne active en RDC et au Cameroun pour la préservation de ce patrimoine mondial unique, qui est aujourd’hui menacé par la déforestation.

Greenpeace Afrique a mené des enquêtes pour dénoncer les crimes environnementaux et  les manquements graves au respect des lois existantes,  en mettant à jour les acteurs peu scrupuleux. Nous plaidons aussi pour la mise en place de réglementations respectées et contraignantes dans les pays producteurs.

Il est encore temps de protéger les grandes forêts tropicales humides, mais il faut réagir tout de suite.

Greenpeace plaide pour:

• Une déforestation zéro dans les forêts tropicales intactes du monde pour 2020;

• L'adoption de "Forests for Climate", un mécanisme de financement international qui rend la sauvegarde des forêts intactes plus économique que leur destruction massive;

• Des mesures strictes pour mettre un terme au commerce international du bois illégal;

• Que le gouvernement de RDC développe un plan national intégré d'utilisation des sols, avec l'implication des communautés locales dans l'identification des zones forestières protégées.

Donnez maintenant pour soutenir la campagne Forêt !

 

environment

Donations

  1. Laurent Poirier

    18 July 2017

    €30
  2. Anonymous donation

    3 February 2017

    €20
2 Donations